29 JUIN 2007: TRIOMPHE DE LA JUSTICE DIVINE

Le 29 juin 2007, jour fatidique, plein de vives douleurs pour la côte d’Ivoire. Alors que le Premier Ministre SORO Guillaume se rendait à Bouake pour l’installation effective des magistrats qui du reste étaient absent dans la capitale de la paix du fait de la crise militaro-politique, les laudateurs de la mort et de la haine ont profité de l’occasion pour programmer un attentat monstrueux et vampirique dans le but ultime de réduire en cendre le FOKKER100, tous ceux qui étaient à bord et en priorité S.EM Guillaume Kigbafori SORO. Ces vieux démons de la guerre lourdement armés étaient animés de l’intention d’embrigader le Chef du Gouvernent dans l’ergastule de la mort et retrouver ainsi allégresse dans le mensonge et la vilenie politicienne bien orchestrés et pompeusement distiller avec haine et tartuferie.
Pourtant, A titre de rappel, il est impérieux de noter que c’est à la faveur des accords de Ouagadougou que Guillaume Soro fut nommé Premier Ministre en 2007 avec pour feuille de route l’organisation des élections libres, ouvertes, transparentes, crédibles et inclusives en Côte d’ivoire. Il est évident que cette mission ne pouvait aucunement se réaliser sans la mise en place des institutions administratives dans les zones où elles étaient absentes. C’est pour résoudre ce préalable que le Premier Ministre se rendait à Bouaké lorsqu’il a été malheureusement accueillit par les roquettes. Alors la question fondamentale qui se pose depuis lors et qui est sans réponse est la suivante : Pourquoi ces personnes ont voulu bloquer ce processus électorale qui devrait définitivement fermer la page sombre de l’histoire de notre pays ?
A présent revenons aux faits, ce fameux 29 juin 2007, il est 10 heures et 30 minutes, quand le FOKKER 100 pose ses roues sur le tarmac, les ennemis de la paix, de la démocratie, en d’autres termes les ennemis du pays ouvrent littéralement le feu sur le vol qui transportait le PM et sa délégation, engendrant ainsi la mort immédiate de certains de ses collaborateurs. C’est d’ailleurs le lieu de rendre un hommage déférent aux disparus de cet attentat monstrueux, ces héros, ils resteront à jamais dans les mémoires des Ivoiriens.
Ce jour-là, n’eût été la grâce de Dieu, ça aurait été la fin de la stabilité, de la démocratie, du dialogue, de la paix et surtout du vivre ensemble, vertus avec lesquelles la côte d’Ivoire avait commencé à faire chemin progressivement, si leur objectif ingrat avait été atteint.
Mais Dieu est Dieu et omniprésent. Dans l’histoire, il a toujours protégé les combats justes et nobles, il protégea ainsi Guillaume Soro, afin de lui permettre de continuer brillamment sa mission pour le bonheur de la côte d’ivoire et des ivoiriens. Que les auteurs de ces actes ignobles retiennent qu’ils ne pourront détruire ce qu’ils n’ont pas créé. Guillaume Soro est soigneusement placé sous le pavillon Divin, alors rien ne peut lui arriver en dehors de cette volonté de Dieu. C’est un homme politique fait, passé sur le fil des épreuves et dont la sagesse est le pilier, c’est pourquoi il a pardonné à ses bourreaux pour que la côte d’Ivoire puisse continuer inexorablement sa marche vers son destin glorieux. Aujourd’hui, 10 ans après ce périple, Président Guillaume SORO engage un vaste programme de réconciliation vraie et de pardon sincère car dit-il : « y a toujours un temps pour faire la paix ». Cependant, la question qui s’impose aux analystes est la suivante : y a-t-il un trait d’union entre les commanditaires de cet attentat qui s’opposaient ainsi radicalement à la démocratie et ceux qui s’opposent aujourd’hui à la réconciliation profonde et le pardon sincère entre les ivoiriens que prône S.E. M Soro Kigbafori Guillaume ?

En tout cas, il est clair que chacun à sa réponse sur la question, mais je reste persuadé que le développement harmonieux d’une nation ne se mesure pas seulement par la croissance économique, c’est aussi et surtout l’union des filles et fils de cette nation. Vive la réconciliation !

Yaya Ouattara

Publicités

Travaux parlementaire

ce mercredi 19 Avril 2017,les députés ont adopté à la majorité (223/224 présents) l’ordre du jour de la plénière relatif au calendrier des travaux parlementaires de la session ordinaire de l’année 2017.

tei

RÉUNION DES PRÉSIDENTS A L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Ce jeudi 13 Avril 2017, s’est tenue la première réunion du Bureau de l’Assemblée Nationale  en présence des présidents des groupes parlementaires et des présidents des commissions permanentes présidée par le PAN SORO GUILLAUME pour établir le calendrier Parlementaire de l’année parlementaire 2017.o

VISITE GUIDEE A L’ASSEMBLEE NATIONALE DE CÔTE D’IVOIRE

bfEn voyage d’étude en côte d’ivoire dans le but de s’instruir sur le concept de l’entrepreneuriat et s’inpirer du model ivoirien,  les étudiants de l’université Aube Nouvelle de Bobo-Dioulasso, ont profité de l’occasion pour visiter les locaux l’Assemblée nationale de côte d’ivoire situés au quatier plateau d’Abijan, le mercredi 22 mars 2017.

Cette visite répond à la vision du President du parlement Ivoirien,  SEM Guillaume Kigbafori SORO qui entend ouvrir les portes de l’institution au monde exterieur, en faisant ainsi la promtion du Panafricanisme vrai et de l’integration sous-régionale.

yaya OUATTARA

Le Ministre Sangafowa met en marche le wagon du FAO

le ministre Mamadou Sangafowa Coulibaly, ministre ivoirien de l’Agriculture et du Dévéloppement Rural,  Président de la conference des ministres de l’agriculture région Afrique pour le FAO organise une kyrielle de visites de tarvail dans plusieurs pays africain, à commencer par le Ghana.

Au Ghana, le ministre fera un point avec burreau régional à accra et échangera des perspectives avec son collègue du Ghana. cette rencontre vise à mettre an oeuvre les décisions de la 29ème conférence régionale de la FAO pour L’afrique à Abidjan, tenue du 04 au 08 Avril 2016.

le Ministre SANGAFOWA entend plcaer sa presidence sur la promotion de l’agriculture africaine face au changement climatique.

san

Yaya OUATTARA

 

DEVOIR DE MEMOIRE

  Vendredi 16 septembre 2016,  nous sommes exactement à jour J moins 3 de la date anniversaire de la lutte noble qui a permis a mon pays d’épouser la démocratie, la justice.

A très bientôt pour mon article

s1

LE HAUT SASSANDRA HONORÉ

Au lendemain de la crise post-électorale, Guillaume Kigbafori Soro, après avoir démission de la Primature , parce que considérant que sa mission était terminée, est élu Président de l’Assemblée Nationale de côte D’Ivoire. Cette élection s’est déroulée a un moment où les effets, les blessures de la crise post  électorale sont encore là. Conscient de cet état de fait, le Président Soro, se veut être un  député qui va la rencontre des populations pour prôner la réconciliations parce que pour lui le bon député  c’est celui qui est en contact avec le peuple et non celui  assis dans le bureau. A cet effet,  depuis son élection , il a effectué des visites officielles dans différentes régions de la côte d’Ivoire pour parler de réconciliation, d’union, de vivre ensemble. Parmi ces régions on peut noter le gôh, l’gneby Tiassa et Dabou. Après ces régions, c’est aujourd’hui le Haut Sassandra qui sera bientôt honoré par la visite du n°2de la côte d’Ivoire . Ainsi toutes les populations (vieux, jeune, enfant, hommes regilieux, chefs traditionnels, cadres,  elus) s’activent afin de faire de cette visite une réussite totale. Cette permettra aux populations de panser les blessures du passé et s’inscrire résolument dans la logique de la réconciliation nationale vrai , gage d’un développement durable. Pour Guillaume Soro la paix n’est pas un vain mot, c’est une action.

Même Le Revenant Lamine serait embrassé.

« Même le revenant Lamine Sanogo serait embrassé »

Né le 27 décembre 1973, à Diawala,  sanogo Lamine,  fait parti des hommes qui ont marqué l’histoire de la côte d’Ivoire et celle de Diawala.

Combattant officieux de la dignité des Ivoiriens , fiers artisans du développement, Lamine a  toujours  fais des questions de développement, de liberté et d’équité un credo dans sa vie.  C’est d’ailleurs pour ces raisons, qu’il n’a pas hésité  à s’inscrire dans la liste des valeureux combattants civils du 19 septembre 2002 dans l’optique de consacrer la démocratie, les libertés et la justice. Étant un grand acteur de développement discret, Les jeunes de Diawala de façon unanime ont  plaidé afin qu’il vienne assurer la direction du conseil Municipal de Diawala. A cet époque précise Lamine, répondu négativement à leur requête mais après  plusieurs  plaidoiries, il compris la nécessité et se présente aux élections Municipales du 21Avril 2103.

Pourquoi  les populations de la petite Diawala ont-elles encouragé sinon imposé la candidature de Lamine?

A cette question un homme relève des faits : » Lamine nous a donné le courant ; Lamine nous a donné Radio ; Lamine arrange nos routes ; Lamine nous aides. » Tout ceci pour dire qu’il avait le meilleur profil qui répondait aux exigences du développement de Diawala.

Lamine élu le 21 avril 2013, après 1 an 5 mois de règne, il tire sa révérence.

Quel Bilan peut-on faire d’une année seulement passé a La tête du conseil municipal ?

A cette question, M. Ouattara Sikobêh Issouf, 2ème adjoint au Maire affirme : » le bilan est très positif, Lamine a travaillé et tous nous le savons. » Diawala à perdu un grand bâtisseur.

Aujourd’hui,  Lamine, se repose  auprès du créateur de l’univers, nous avons fait un tour pour recueillir des témoignages. Tous les témoignages révèlent les mêmes choses :  Lamine était bien, il était un bienfaiteur , un militant discret très convaincu auprès de son aîné Soro Guillaume. il était très sensible aux difficultés des autres. Il aidait les plus démunies à résoudre leurs problèmes sans tenir compte des considérations ethniques , religieuses,  culturelles et politiques. C’est pourquoi , un de ses compagnon connu sous le nom de Kélé déclare : » sur 100 personnes , seulement peut être 2 diront que Lamine n’est pas bien, et cela à cause de leurs attitudes ».  Aujourd’hui Lamine est parti, et c’est toute une communauté qui souffre : la côte d’Ivoire pleur un valeureux artisan de développement, la petite Diawala souffre  des rayons ultra-violent du désespoir ;ces nombreux étudiants dont-il payait les cours sont abattus ; ces pères de familles qui travaillaient avec lui sont plongés dans un désarroi sans précédent ; ces compagnons de lutte sont dans la désolation  profonde ; ces nombreux paysants qui débutaient de bonnes saisons pluvieuses grâce a son soutien sont évincés ; le wagon du développement de Diawala  a pris un coup.

On dit le plus souvent que les bonnes choses ne durent pas, et oui Lamine Sanogo (LS) est parti. Aujourd’hui la prière de tout le monde est:

« repose en paix, avec le sentiment du devoir bien accompli, de la mission bien réalisée, Que le Paradis qui est fait pour accueillir et abriter les bons soit ta dernière demeure ». Amine.

Yaya Ouattara, noble serviteur.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑